top of page

TANTRISME SAKTA  KAULA

original.jpeg

SAKTHI signifie force, puissance, énergie féminine, c'est la manifestation féminine du divin. La vénération des diverses formes de  Shakti  il est répandu en Inde.

Dans le tantra, l'aspect féminin de la réalité divine représente la connaissance au sens de la sagesse ( vidya en sanskrit).

Le véritable culte de la Déesse implique la connaissance, ce n'est pas simplement un culte extérieur, c'est plutôt un culte intime semblable à la méditation. La méditation sur la Déesse est une forme d'enquête spirituelle, un outil pour acquérir la vraie connaissance, comprise comme une compréhension intégrale de la réalité. Ce n'est pas l'adulation des formes et des qualités féminines. Accéder à une connaissance supérieure signifie entrer dans le corps de la Déesse et renaître spirituellement. Entrer en contact avec la Mère Divine et avoir une relation personnelle avec ses pouvoirs nous permet de découvrir les étapes de notre transformation intérieure personnelle.

Dasha Mahavidya signifie "Dix Grandes Connaissances" . Les Déesses révèlent le mécanisme interne de l'univers et de la psyché. Ils représentent les vérités les plus profondes, les vérités cachées par notre attachement aux formes extérieures. Leurs messages sont enivrants et effrayants, représentant la vie elle-même, mais toujours instructifs, surtout si l'on cherche consciemment à transcender la dimension ordinaire.

La première référence claire aux Dix Déesses de la Sagesse se trouve dans le Shiva Purana . Des Védas aux Tantras, il existe une lignée ininterrompue d'enseignements mantriques et méditatifs qui placent la Déesse au centre.

La Déesse, qui représente la création à tous les niveaux, possède cette même diversification exprimée dans ses Dix Formes de Sagesse ( Dasha Mahavidya ), et dans leurs différentes fonctions :

Kali :  la déesse de la transformation

« Om : Kali victorieux, bienfaisant et de bon augure, toi qui porte un crâne, tu es libération, pardon, paix, soutien de toutes choses, offrande divine et ancestrale. Hommage à vous ! Sois victorieuse, ô Déesse que toutes les passions détruisent ! Soyez victorieux, vous qui éliminez les douleurs de tous les êtres ! Soyez victorieuse, Déesse omniprésente. Comme la nuit noire des temps, hommages à Toi !" - VI Mahatmya, Argala Stotra 1-2, Markandeya Purana

Tara :  la Parole salvatrice

« Toi qui es la maîtresse de la parole, la vigne grimpante qui satisfait les désirs du dévot, toi qui arrange l'accomplissement de chaque entreprise, parée partout de prose et de poésie parfaites, toi qui accorde l'accomplissement. Toi qui as trois yeux, comme la fleur de lotus bleu en fleur, qui es un océan de miséricorde, je t'en prie, déverse ta grâce sur notre vision, comme une pluie immortelle de bénédictions." - Huit versets à la louange de Tara, (Tarashtakam) 2

Tripura Sundari :  la beauté des Trois Mondes

"Elle dont les yeux sont comme des fleurs de lotus en fleurs, qui est sombre comme un nuage d'automne chargé de pluie - nous nous réfugions dans la femme de Shiva, qui possède trois yeux, Tripura Sundari, la déesse de la beauté des trois mondes. Celle qui habite une forêt de bonheur, dont les ornements étincellent d'or, qui porte un collier de perles splendides, dont la bouche est mouillée de vin, qui accorde la compassion suprême. Elle qui a des yeux immenses et voyage librement à travers le monde - nous nous réfugions dans la femme de Shiva, qui a trois yeux, Tripura Sundari, la déesse de la beauté des trois mondes." - Shankaracarya, Tripura Sundari Stotra

Bhuvanesvari :  la reine de l'univers

"Parmi les milliers de Shaktis qui, conservant la richesse des perfections perfectionnées, jouent dans les trois mondes, Tu Bhuvaneshvari, Reine des Mondes, a le pouvoir de vision qui transcende leurs propres pleins pouvoirs, étant toi créateur, conservateur et destructeur du univers. . " - Ganapati Muni, Uma Sahasram 7.3

Bhairavi :  la déesse guerrière

« Celle qui a la couleur du Feu, resplendissante du pouvoir ardent des Tapas, cachée dans le fruit des actions, je me réfugie en elle, la Déesse Durga. Hommages au merveilleux sauveur qui accorde la libération. Feu, libère-nous et rends-nous nouveaux alors que nous traversons les douleurs qui mènent à la guérison. Sois pour nous une cité vaste et prospère qui apporte paix et bonheur à la progéniture du travail créateur. Le feu, connaisseur de toutes les naissances, comme un bateau qui traverse la mer, nous conduit à surmonter toutes les difficultés. Comme le soleil, chantant avec l'esprit, réveillez-vous en tant que protecteur de notre être " -Mahanarayana Upanishad, Durga Sukta 2-4

Chinnamasta :  la Conscience au-delà du mental

"Ses mains n'ont pas de bras, sa bouche n'a pas de visage. Elle est l'œil des aveugles. Sans main elle modèle, sans esprit elle connaît, sans œil elle voit. C'est la main suprême de la main, la merveilleuse conscience de l'esprit, l'œil à l'origine de l'œil. Bien que sa tête soit coupée, c'est le support de la vie. Bien que son apparence soit effrayante, elle confère la paix. Bien qu'elle ne soit qu'une fille, elle nous rend forts."

- Ganapati Muni, Prachanda Chandika 9-11, 14

Dhumavati :  l'esprit de la grand-mère

« Perçu comme le Vide, comme la forme évaporée de la conscience, lorsque tous les êtres endormis sont dissous dans le Brahman suprême, après avoir dévoré l'univers entier, les poètes voyants l'appellent le plus glorieux et le plus ancien, Dhumavati. Elle existe, chez les créatures immergées dans l'illusion du monde, sous les formes du sommeil, du manque de mémoire, de l'illusion et de l'ennui, mais pour les yogis, elle est le pouvoir qui détruit la pensée, le Samadhi lui-même." - Ganapati Muni, Uma Sahasram 38.13-14

Bagalamukhi :  le pouvoir hypnotique de la déesse

"O Mère, le pouvoir de tout arrêter, dans le microcosme et le macrocosme, est votre grand pouvoir unique de Bagala" - Ganapati Muni, Sahasram 38.17

Matangi :  l'Annonciation du Verbe Divin

"Mère Matangi, ta peau a la couleur sombre de l'émeraude, toi qui demeures dans la forêt de la félicité, pleine de joie, pose sur nous ton doux regard. Victoire à la fille de Matanga, qui a la couleur d'une fleur de lotus sombre, victoire au nectar de toutes les chansons, victoire à celle qui aime son perroquet espiègle. » - Shyamaladandakam 3-4

Kamalamika :  la déesse du lotus de la joie (la tantrique Lakshmi)

"Nous aimons  Lakshmi, qui a la nature de la paix suprême et la splendeur de l'or pur, dont la forme est rayonnante, ornée d'ornements en or fin. Nous adorons Lashmi tenant un calice doré et une fleur de lotus dorée ; ses mains confèrent de l'or, et elle est le pouvoir originel, la Mère de tous, qui demeure éternellement aux côtés de Vishnu. "

- Lakshmi Dhyanam

Extrait de "Tantra Yoga" - David Frawley

Pour en savoir plus sur le Dasha Mahavidya vous pouvez nous contacter en envoyant un email à  info@tantrapalermo.com

936621_571191029702672_54080193904813407

Le terme Kaula est formé par Kula = Shakti et Akula = Shiva. Kaula est la relation entre Kula et Akula, c'est-à-dire l'union harmonieuse de Shiva et Shakti.

Le Kularnava Tantra est l'un des textes les plus importants de la tradition Kaula, il est considéré comme une autorité dans la littérature tantrique. Le livre, qui mérite une étude approfondie par ceux qui veulent comprendre les principes et la pratique de la voie tantrique, est présenté sous la forme d'un dialogue entre le Seigneur du yoga, Shiva, et sa Shakti, la Mère de l'univers. le  Tantra de Kularnava  il est dédié à l'aspect supérieur de Shiva, appelé Ardhanarishvara. Cet aspect rassemble Shiva et Shakti sous une forme unique, et représente l'union des principes masculin et féminin,  ide  Et  pingala  (ha-tha). Chaque chapitre est appelé  ullasa  ou bonheur, se référant au nectar divin apprécié par ceux qui participent à l'union de Shiva et Shakti.

Le tantra est un guide de libération spirituelle « sans les limites et les contraintes » de la religiosité sociale. Le sens des textes peut sembler évident à première vue, mais la plupart d'entre eux utilisent  un langage qui doit être interprété, vécu et réalisé à différents niveaux de conscience. Selon la tradition, tout a une signification physique, subtile et transcendante, et le Devi avec Son  Maya  cela peut être déroutant ou éclairant. On dit que la personne non pure, avec une mentalité animale (pashu), est prédisposée à méconnaître le sens des textes. La compréhension du langage hermétique des textes se trouve en allant à la racine de la philosophie tantrique, dans la pratique du Yoga dans laquelle on se rend compte qu'il n'y a pas de Shiva sans Shakti, car le vrai yoga est la réalisation de l'unité de toutes choses .

Le Tantra cherche à harmoniser les droits de l'Esprit avec ceux de la Matière. Le principe sous-jacent du Tantra est de ne rien rejeter de ce que Dieu a créé, d'utiliser tous les moyens pour élever la conscience humaine vers le Divin. Elle exhorte l'homme à prendre conscience du rare privilège qui lui est accordé, à savoir la naissance humaine, dans laquelle la prise de conscience de soi lui offre la possibilité de choisir entre la stagnation et la réalisation rapide de sa propre divinité. Il est averti de ne pas se perdre dans les tourbillons d'excitations et de plaisirs transitoires, et il est également averti des nombreux faux chemins qui abondent dans ce monde.

Transmise oralement dans la longue chaîne ininterrompue de la tradition sacrée, la doctrine Kaula est la suprême, la plus protégée du regard des méchants et de ceux qui n'ont pas les qualités nécessaires, c'est la voie la plus secrète. Tout le monde ne peut pas accéder aux connaissances Kaula; avant que sa vérité puisse être révélée, il faut avoir mûri certaines conditions, dans lesquelles on se débarrasse des éléments déformants de l'ignorance et de l'ego. La connaissance Kaula se révèle à ceux qui ont purifié leur conscience, à ceux qui sont calmes, actifs dans les voies de l'esprit, à ceux qui sont doués d'humilité, à ceux qui sont dévoués à la vérité.

Extrait de "Kularnava Tantra" La voie de l'extase

bottom of page